Les 3 secrets pour alléger sa charge mentale

Allège ta charge mentale pour éviter le burn-out

Quand tu es maman de plusieurs enfants et qu’en plus tu travailles en freelance, la gestion du quotidien semble parfois te submerger. Les rendez-vous médicaux, les activités extrascolaires, le travail et bien plus encore, accaparent ton temps et tes pensées en permanence. Difficile de trouver le sommeil quand tu penses à la montagne de tâches qui t’attend le lendemain. Impossible de se détendre quand tu ne disposes même pas d’une heure à toi. Comment profiter de tes vacances ou de ton week-end quand tu ne peux jamais décrocher du quotidien ? Tu es sur le point d’exploser et de faire un burn-out. Pas de panique ! Il existe des solutions. Je vais te donner les 3 secrets pour alléger ta charge mentale.

S’organiser

La première chose à faire afin de diminuer ta charge mentale et bien évidemment de t’organiser. Pour cela, achète un agenda ou un planificateur et notes-y absolument tout ce que tu dois faire. L’idéal est d’avoir un planning pour le mois et un pour la semaine ou la journée. Ainsi, en un coup d’œil, tu pourras distinguer clairement les événements et les rendez-vous pour le mois ou la semaine. Pour chaque jour, note toutes les tâches à effectuer. Tu peux même y ajouter des horaires si tu souhaites un emploi du temps plus précis. Pour ma part, je possède un organisateur familial et un bullet journal. Tu verras, coucher toutes tes tâches sur papier te permettra de te libérer l’esprit.

N’oublie pas non plus de toujours garder un petit carnet à portée de main. De cette manière, dès qu’une idée te traverse la tête, tu pourras la noter et l’évacuer de ton cerveau instantanément. « Je dois prendre rendez-vous chez le médecin » hop dans le carnet ! « Il faut que j’aille voir ce film au ciné » hop dans le carnet ! « Je dois absolument appeler M. Dupont » et hop dans le carnet ! Le soir, tu n’auras plus qu’à tout reporter dans ton agenda et le tour est joué. Bref, ce petit carnet te servira de disque dur externe et allégera grandement ta charge mentale.

Déléguer

Ton conjoint peut s’occuper des enfants, tes enfants peuvent effectuer des tâches ménagères, Picard peut cuisiner de super repas et tu peux même engager une aide-ménagère si tu en as les moyens. Tu l’auras compris, tu n’es pas seule et les gens qui t’entourent sont tout à fait capables de mettre la main à la pâte. Bien entendu, les choses ne seront pas forcément faites à ta manière. Et alors ? Les tâches seront effectuées et tu auras du temps pour toi. Et ça, c’est tout ce qui compte, non ?

Tu es seule et tu n’as personne pour t’aider dans ton entourage ? Ne t’inquiète pas, il te suffira seulement d’être moins exigeante et de supprimer quelques corvées. Est-ce que tes enfants ont vraiment besoin d’un gâteau maison pour chaque goûter ? Est-ce tu vas gâcher leur avenir en les inscrivant à la cantine et au centre de loisirs ? Est-ce que ta maison deviendra un taudis si tu ne fais pas le ménage tous les jours ? La réponse est non, bien sûr ! Alors raccourcis ta to-do-list et détends-toi.

S’écouter

Tu n’es pas une machine alors arrête d’agir en tant que telle ! Si tu es fatiguée, repose-toi. Si tu ne veux pas faire quelque chose, ne le fais pas. Tu as le droit de dire non. Ta santé physique et mentale passe avant la satisfaction de ton entourage et de tes clients. Évidemment, tu ne dois pas non plus négliger ta famille et ton travail. À toi de trouver le juste milieu entre ne rien faire du tout et agir comme un robot infatigable. Par exemple, tu peux organiser un anniversaire de folie pour ton enfant, mais ensuite, le déposer chez ses grands-parents pour avoir une journée rien qu’à toi. Tu as un travail important à terminer ? Donne un bon coup de collier, quitte à travailler une partie de la nuit, mais ensuite, accorde-toi un week-end complet en famille sans penser à ton business. Tu vois, il s’agit d’une affaire d’équilibre. Donne-toi à fond dans tout ce que tu fais, mais n’hésite pas à t’arrêter pour te ressourcer. La vie est trop courte. Enjoy !

Le copywriting pour les débutants

Le copywriting pour booster son taux de conversion

Ça y est, tu l’as fait ! Tu as lancé ton business sur internet ! Malheureusement, après l’euphorie du début, l’heure est au désenchantement. Tu as un site propre, tes articles sont optimisés SEO, tu as un trafic correct et pourtant, tes lecteurs ne vont pas plus loin. Tes ventes ne décollent pas, personne ne s’inscrit à ta newsletter ou à ta formation. Tu es à 2 doigts de tout abandonner. Et si je te disais qu’il existe une solution à ton problème ? As-tu déjà entendu parler du copywriting ? Ne t’inquiète pas, je vais tout t’expliquer.

Qu’est-ce que le copywriting ?

Le copywriting, c’est l’art de vendre avec les mots. En effet, écrire un bon texte retiendra l’attention de ton lecteur, mais est-ce suffisant pour le pousser à acheter ton produit, à s’inscrire à ta formation ou à cliquer sur ton lien promotionnel ? Non ! Pour cela, il te faudra faire preuve de persuasion. C’est là que le copywriting entre en jeu.

Il s’agit tout simplement d’une technique marketing permettant de pousser tes clients potentiels à l’action. Grâce à des mots percutants et à des phrases bien senties, ton lecteur n’aura qu’une envie, cliquer/s’abonner/acheter, bref, aller là où tu veux l’emmener.

Cependant, prends garde à ne pas tomber dans le piège du mensonge. Mentir pour vendre est non seulement malhonnête mais peut surtout t’apporter de gros ennuis. Un client mécontent s’exprime beaucoup plus fort qu’un client satisfait. Ainsi, s’il pense avoir été berné, il le criera sur tous les toits et fera fuir les autres clients. Pire encore, il pourrait même aller jusqu’à t’accuser d’escroquerie !

Tu l’auras compris, convaincre oui, être malhonnête non !

Pourquoi faire du copywriting ?

Bah pour vendre pardi ! Si tu t’es lancé dans un business en ligne, c’est pour gagner de l’argent et être libre ! Pour cela, tu dois convaincre tes lecteurs de devenir tes clients. Le copywriting est donc indispensable. Il pourra prendre la forme d’articles de blog, de posts sur les réseaux sociaux ou de newsletters.

Grâce au copywriting, ton taux de conversion grimpera en flèche. L’impact de tes écrits sera beaucoup plus grand et tu te démarqueras de tes concurrents. En plus, tu renforceras ton image de marque et fidéliseras tes clients. Non seulement tes lecteurs passeront à l’action, mais en plus ils reviendront !

Quelles méthodes appliquer ?

La méthode PAS

La méthode PAS pour Problème, Agitation, Solution est l’une des techniques de copywriting les plus connues. Après avoir défini le portrait-type de tes clients potentiels, tu devras identifier leurs problèmes. Imaginons que tu souhaites vendre des séances de coaching mental. Dans ce cas, tu commenceras ton argumentaire en énonçant le problème de ton client-type :

« Vous n’avez pas confiance en vous. »

Ensuite, tu passeras à la partie « Agitation », en d’autres termes, tu retourneras le couteau dans la plaie. Pour cela, tu décriras encore plus précisément le problème de ton lecteur, afin de susciter chez lui des émotions négatives :

« Vous vous trouvez nul et moche. Vous n’osez pas aller vers les autres et vous vous sentez de plus en plus seul. Vous souffrez terriblement de cette situation. »

Enfin, viens la solution. Tu devras t’exprimer avec empathie afin de faire comprendre à ton potentiel client que tu as bien pris toute la mesure de sa souffrance. Tu lui expliqueras alors que tu disposes de la solution permettant de résoudre son problème :

« Ne vous inquiétez pas, j’ai la solution. Grâce à mes séances de coaching mental… »

La méthode AIDA

La méthode AIDA est composé de quatre étapes : Attention, Intérêt, Désir et Action. Dans un premier temps, il te faudra donc attirer l’attention de tes clients potentiels. Pour cela, il existe plusieurs approches. Tu pourras utiliser un titre accrocheur, une image puissante, une police ou des couleurs particulières. Bref, fais-toi remarquer :

« Les 7 secrets pour maigrir sans effort »

Une fois le lecteur hameçonné, tu devras susciter son intérêt. Il faudra le convaincre de poursuivre la lecture et lui montrer que tu as compris son problème. À cette étape, tu pourras utiliser le storytelling :

« Lors de mes études, j’ai pris beaucoup de poids. Stress, soirées trop arrosées, fast-food entre amis… au fil du temps, les kilos superflus ce sont installés. J’ai bien essayé plusieurs régimes, mais le résultat n’a pas été à la hauteur de mes attentes. Beaucoup d’efforts pour peu de résultats. J’étais désespéré… »

L’étape suivante est celle du désir. Tu devras mettre l’eau à la bouche de ton lecteur et lui donner envie d’aller plus loin. C’est une étape difficile car il faut se montrer convaincant. Il te faudra tout mettre en œuvre pour écarter les éventuelles réticences du futur client, tout en mettant en avant les avantages qu’il en retirera :

« Grâce à ces techniques, j’ai pu perdre 20 kilos sans le moindre effort. Et si je souhaite vous aider aujourd’hui, c’est que je sais à quel point les kilos en trop sont difficiles à porter. M’en débarrasser sans difficulté m’a changé la vie. J’aimerai vraiment partager mes secrets avec vous, afin que vous vous sentiez aussi bien que moi… »

Enfin, la dernière étape est celle du passage à l’action. Tous les efforts développés précédemment trouvent leur but ici. Ton lecteur doit devenir l’un de tes clients et cliquer/acheter/s’abonner :

« Je vous propose de télécharger gratuitement mon e-book révélant les 7 secrets pour perdre du poids sans effort. Si vous voulez aller plus loin, vous pourrez même vous inscrire à ma formation « Mince sans effort ». Dépêchez-vous, le nombre de place est limité… »

Nous voilà arrivé à la fin de mon article. Tu l’as lu entièrement, bravo ! Maintenant, reviens au début de cet article. Plus précisément, relis l’introduction. Tu n’as rien remarqué ? Je te donne un indice. J’ai utilisé une des 2 méthodes citées précédemment pour t’amener à lire mon article. Et visiblement, ça a fonctionné 😉. Si tu as trouvé, dis-moi en commentaire s’il s’agit de la méthode PAS ou AIDA. Bye !

Les 7 secrets pour faire connaître son blog

Les 7 secrets pour faire marcher son blog

Tu as décidé de créer ton blog pour faire découvrir ton activité mais malheureusement, le trafic reste désespérément proche de 0. Pire, tu voulais vivre de ton blog et devenir libre, mais ton rêve semble s’éloigner de plus en plus. Tu commences à désespérer et tu as envie de tout abandonner. Pourtant, il existe des astuces simples pour faire connaître ton blog. Tu ne les connais pas ? Ne t’inquiète pas. Je vais te révéler les 7 secrets pour faire connaître son blog.

Résous les problèmes de tes lecteurs

Je vais te poser une question simple. Lorsque tu rencontres un problème dans la vie, que fais-tu pour tenter de trouver la solution ?

Réponse A : tu appelles ta mère

Réponse B : tu appelles ton psy (ou tout autre professionnel susceptible de t’aider)

Réponse C : tu explores Google afin de trouver une réponse

Bien évidemment, réponse C ! De nos jours, notre premier réflexe est d’interroger Google. Si tu as compris ça, tu as déjà fait une bonne partie du chemin qui mènera ton blog vers le succès. Ton blog doit apporter des réponses aux questions que peuvent se poser les internautes.

 Pour t’aider, tu dois réaliser le portrait-robot du lecteur-type de ton blog. Ensuite, fais la liste des différents problèmes auxquels cette personne peut être confrontée et réponds-y. Si tes articles sont clairs et pertinents, tu verras à coup sûr la fréquentation de ton site s’envoler !

Travaille le SEO

Comment ça tu ne sais pas ce qu’est le SEO ? Tu n’as donc pas lu ce brillant article « Le SEO pour les débutants » ? Trêve de plaisanterie. Bien entendu que tu as lu cet article et que dorénavant tu sais capter l’attention de Google. Allez, je suis gentille, je vais quand même te faire un petit résumé 😉.

En SEO, il n’y a pas de secret, c’est la qualité qui prime. Si tes écrits sont mauvais ou bourrés de fautes, n’espère pas que ton blog connaisse le succès. Et ne songe surtout pas au plagiat, Google le repérera. Tes textes doivent être uniques. Pense aussi à ajouter des photos ou des vidéos de qualité.

N’oublie pas de sélectionner les bons mots-clés et de les placer à des endroits stratégiques. De même, ton texte devra être structuré et tes titres devront être accrocheurs.

Enfin, pense à insérer des liens afin que la circulation soit fluide sur ton blog.

Publie sur un blog influent

Le meilleur moyen d’obtenir de la visibilité rapidement, c’est de publier un article sur un blog à succès. Bien évidemment, tu ne vas pas débarquer avec tes gros sabots, en disant : « Salut, on ne se connaît pas mais tu peux publier un de mes articles sur ton blog parce que je suis gentille ? ». Avant ça, il te faudra faire tes preuves et gagner la confiance du blogueur convoité.

Pour cela, commence d’abord par publier des articles de qualité sur ton blog, afin que ton interlocuteur sache à qui il a affaire. Ensuite, envoie-lui un lien vers ton blog en lui demandant qu’il te donne son avis sur tes articles. S’il te répond que tu as du talent et qu’il adore ta manière d’écrire, la première étape est validée. Tu peux alors passer à l’étape suivante et lui porter le coup de grâce !

Commence par explorer son blog et essaie d’y trouver un sujet (dans sa thématique) qui n’a pas été abordé. Fais-lui alors gentiment remarquer que cette question n’a pas été traitée et que, comme par hasard, c’est un sujet que tu maîtrises parfaitement. Dis-lui alors que tu serais prête à rédiger un article invité, en tout bien tout honneur. Attention, il ne s’agit pas de passer son temps à écrire gratuitement pour les autres. C’est du donnant-donnant. Tu écris un article, mais tu bénéficies d’un backlink en échange. Et pis c’est tout !

Utilise les réseaux sociaux

Pour faire connaître ton blog rapidement, en faire la promotion sur les réseaux sociaux reste l’un des meilleurs moyens. Que ce soit Facebook, Instagram, Twitter ou autres, insère un lien vers ton nouvel article à chaque fois que tu en publies un. Il y aura forcément quelques-uns de tes amis virtuels pour cliquer sur le lien et aller voir ce qui s’y passe.

Mais attention, si tes textes sont indigestes et tes photos ratées, les gens ne reviendront pas une deuxième fois. En revanche, si ton blog plaît, tu pourras bénéficier d’un repartage de lien et à toi le trafic qui s’envole !

Poste des commentaires pertinents

Si tu souhaites te faire remarquer, n’hésite pas à te rendre sur les blogs concurrents et à y faire des commentaires pertinents. Les lecteurs de ces blogs pourront alors avoir envie de découvrir le tien.

De même, n’hésite pas à liker et à commenter les posts des autres blogueurs sur les réseaux sociaux. Un commentaire intéressant pourra leur donner envie d’aller voir ton blog et pourquoi pas d’en parler à leur communauté.

Offre des cadeaux

Si je te dis maintenant que je te donne quelque chose gratuitement, tu me dis : « Non merci, ça ne m’intéresse pas », ou bien tu prends le cadeau sans discuter ? Bien entendu, tu prends le cadeau. Si tu souhaites augmenter de manière significative la fréquentation sur ton site et obtenir un maximum d’abonnements, propose d’offrir quelque chose à tes lecteurs. Cela peut être un article exclusif, un e-book, des mails personnalisés…bref, sois créative !

Sois patiente

Comme je l’ai précisé dans mon article sur le SEO, pour que ton blog marche, il faut être patient et persévérant. Tu ne pourras pas arriver au sommet en un jour. Il te faudra certainement plusieurs mois pour atteindre un trafic acceptable. Et une fois au sommet, il faudra continuer sur ta lancée pour y rester.

La majorité des blogueurs en herbe abandonne rapidement. Alors suis ces quelques conseils et accroche-toi. Le succès est au bout, j’en suis certaine.

Devenir mompreneur digitale pour être libre

Deviens mompreneur digitale pour être libre !

Tu en as assez de passer ta vie à attendre les week-ends. Tu as l’impression de vivre uniquement pour tes 5 semaines de congés par an. Et même si on t’a toujours dit que le travail c’est la liberté, tu commences à en douter. Ne voir ses enfants qu’une heure par jour, passer ses jours de congés à faire le ménage, c’est vraiment ça la liberté ? Bien sûr que non ! Alors si toi aussi tu en as assez de passer à côté de ta vie, écoute le conseil qui suit : deviens mompreneur digitale !

Choisir son activité

Même si certaines exercent un métier qui les passionne, la plupart d’entre nous exerçons un métier purement alimentaire. OK, travailler dans un domaine qui ne t’intéresse pas, ce n’est pas le bagne mais quand même. Ce lever le matin en sachant que tu vas faire quelque chose que tu aimes c’est beaucoup mieux. Et franchement, travailler pour le plaisir, ça n’a pas de prix !

Bien sûr, l’aspect financier est à prendre en considération. Mais parfois, il est préférable de gagner un peu moins d’argent et d’être épanouie dans son travail. Le bonheur et le bien-être, ça ne s’achète pas !

Travailler avec qui l’on veut

Devenir mompreneur digitale, c’est choisir avec qui l’on travaille. Tu n’auras plus à supporter ta collègue acariâtre ou ton patron misogyne. Tu pourras travailler seule ou dans un espace de coworking, tu pourras choisir toi-même tes clients… Bref, tu t’entoureras uniquement de gens que tu as choisi !

Ton entreprise se développe et tu as besoin de recruter ? Tu pourras alors choisir des employés à ton image et avec qui tu prendras plaisir à travailler.

Gérer son temps

J’en avais déjà parlé dans un précédent article mais entreprendre c’est gérer son temps comme l’on souhaite. Et quand on a des enfants, avoir des horaires flexibles est un vrai confort. Plus besoin de cantine ou de garderie (sauf si tu le souhaites), plus besoin de stresser si ton enfant est malade…le rêve quoi ! Bon, je m’emballe un peu, le rêve ce serait de gagner de l’argent sans travailler et de vivre sous les cocotiers (et si je te disais que c’est possible ? Cela sera le sujet d’un autre article 😉). Bref, revenons à nos moutons. Quand tu es à ton compte, c’est toi la maîtresse du temps !

Attention je n’ai pas dit que devenir mompreneur digitale c’est avoir plus de temps ou moins travailler ! Quand on est indépendant, on ne compte pas ses heures, surtout au début (mais en se débrouillant bien, il est possible de gagner plus en travaillant moins, j’en parlerai plus tard 😊). En revanche, tu peux organiser ton temps comme tu le souhaites, quitte à travailler le soir quand les enfants sont couchés. Et ça, c’est une vraie liberté !

Prendre les décisions

Quand tu es à ton compte, c’est toi le patron et donc c’est toi qui prends toutes les décisions. Bonnes ou mauvaises, c’est toi qui en récolteras les fruits ou les conséquences. Et puis, dit toi que même si tu commets une erreur, personne ne pourra te faire de reproches. Mais ne t’inquiète pas, nul ne te connaît mieux que toi et il y a fort à parier que tes décisions seront bien meilleures que si elles avaient été prises par quelqu’un d’autre.

En revanche, n’oublie pas que même si c’est toi le chef, il est important de réfléchir avant de prendre une décision et de ne pas foncer tête baissée. Parfois, il faut savoir écouter son entourage. En outre, n’hésite pas à demander conseil autour de toi si tu hésites.

Travailler où l’on veut

C’est sans doute l’un des plus gros avantages en tant que mompreneur digitale. De ton lit, de ton salon, du café du coin, de chez ta mère, du jardin… tu peux travailler d’où tu veux ! Et tu peux encore aller plus loin. Certains entrepreneurs digitaux ont carrément changé de vie en quittant la ville pour la campagne, en partant vivre sous les tropiques, en faisant le tour du monde… Bref, à toi d’imaginer la vie dont tu rêves !

Le travail au service de ta vie

Ça y est ! Tu as décidé de te lancer et de devenir mompreneur digitale ! Au début, tu auras beaucoup de travail et tu ne compteras pas tes heures. Mais attention, cela ne doit pas durer ! Une fois ton activité lancée, tu dois avoir du temps pour toi. Ta vie ne doit pas être au service du travail, c’est l’inverse. Ton business doit servir ta vie ! Tu dois garder cette phrase à l’esprit lorsque tu travailles à ton compte. Ton but c’est d’être libre, pas d’être esclave du travail. Tu te demandes comment faire ? Pas de panique, il existe des solutions. Je te détaillerai tout dans un prochain article. En attendant, saches que si tu te débrouilles bien, tu pourras non seulement gagner de l’argent mais aussi être libre. Elle est pas belle la vie ?!

Le SEO pour les débutants

Que tu es envie de travailler comme rédacteur web ou que tu souhaites simplement que ton blog fonctionne, il est primordial de connaître les bases du SEO. Écrire bien ne suffit pas. Il faut aussi plaire aux moteurs de recherche. Alors, si tu te demandes comment séduire Google et atteindre les premiers résultats de recherche, c’est par ici. Nous allons découvrir ensemble le SEO pour les débutants.

C’est quoi le SEO ?

Le SEO ou Search Engine Optimization est l’ensemble des techniques à mettre en place pour capter l’attention des moteurs de recherche et ainsi arriver dans les premiers résultats de recherche. En français, on parle d’optimisation pour les moteurs de recherche (mais ça fait plus classe en anglais non ?) ou référencement naturel.

Bien évidemment, même si l’on parle de moteur de recherche en général, le but est surtout de taper dans l’œil de Google. Eh oui, qui aujourd’hui effectue des recherches sur Bing ou Yahoo ? Pas grand monde en fait ! En résumé, le SEO est l’art de plaire à Google.

Attention, ne confond pas le SEO et le SEA (Search Engine Advertising). Contrairement au SEO, le SEA est payant. Il s’agit de payer les moteurs de recherche pour être mis en avant ou d’acheter des mots-clés. Même si les résultats sont immédiats et nécessitent peu d’effort, le coût du SEA n’est pas accessible à toutes les bourses. Et puis, pourquoi payer lorsque tu peux obtenir un bon référencement à la sueur de ton front et surtout 100 % gratuit ?

Les règles de base du SEO

Du contenu de qualité

Le point le plus important pour obtenir un bon référencement est de produire du contenu de qualité. Tes textes doivent être bien écrits, sans fautes et surtout, ils doivent être uniques ! Si pour te faciliter la tâche tu espères piquer des paragraphes à droite ou à gauche sur le web, c’est fichu ! Google le verra et ton site ne sera pas référencé ! En outre tu devras proposer du nouveau contenu régulièrement. Cela augmentera le trafic de ton site et cela influera sur ton classement.

De même, n’oublie pas que des photos ou des vidéos de qualité pourront contribuer à un meilleur référencement. Attention toutefois à ne pas insérer des images ou des vidéos trop lourdes. Si ton site met trop de temps à s’afficher, les gens feront demi-tour et Google le sanctionnera.

Les bons mots-clés

Le choix des mots-clés est important car c’est grâce à eux que les internautes pourront trouver ton site. Tu dois donc établir une liste de mots ou d’expression faisant référence au thème de ton site ou de ton article. Il ne faut pas hésiter à « ratisser large » et à explorer au maximum le champ sémantique autour de ton mot-clé principal.

Bien évidemment, tu ne pourras pas placer tous tes mots-clés ou expressions dans ton texte. Ton texte doit être qualitatif. Un bourrage de mots-clés rendrait sa lecture indigeste et ton site serait pénalisé par Google. Il te faudra donc choisir les bons mots-clés.

Si tu décides d’utiliser des mots-clés populaires, tu risques de te retrouver en concurrence avec de grands sites qui, malheureusement, ne te laisserons aucune chance. Tu devras donc utiliser des expressions plus longues que l’on appelle longue traîne. En effet, de nombreux mots-clés sont peu recherchés par les internautes et engendre un faible trafic. En revanche, l’addition de tous ses faibles trafics représente une part non négligeable du trafic global. Ainsi, tu augmenteras ton trafic et améliorera ton référencement naturel.

Notons que les mots-clés doivent être de préférence placés à des endroits stratégiques du texte tels que les titres, l’introduction ou le premier paragraphe.

Attention à la structure et aux titres

Pour obtenir un bon référencement tu dois absolument rédiger de bons titres. Ceux-ci ne doivent pas être trop longs et doivent contenir des mots-clés. De plus, il est évident qu’un titre accrocheur donnera au lecteur l’envie de lire la suite. Un mauvais titre fera fuir avant même la lecture de ton texte. Et ça, c’est mauvais pour ton référencement.

Structurer ton texte à l’aide de balise HTML est indispensable dans ta stratégie SEO. Et là, je te vois trembler derrière ton écran : « Balise quoi ? Ah non, c’est trop dur, c’est pour les pros de l’informatique ». Pas de panique. Pas besoin d’être développeur web ou ingénieur informatique pour maîtriser les bases du langage HTML. Cela fera l’objet d’un prochain article 😉.

Par ailleurs, si tu passes par certains éditeurs de site comme WordPress, les balises HTML sont déjà intégrées. Un vrai jeu d’enfant !

Des liens

Google porte une attention toute particulière au maillage interne d’un site. Ainsi, il est important d’insérer des liens entre les différentes pages d’un site afin que la circulation au sein de celui-ci soit fluide. Pense aussi à insérer des liens externes menant à d’autres sites de qualité. On les appelle backlinks. Et encore mieux, essaye d’obtenir des backlinks menant vers ton site.

Voilà pour les bases du SEO. Tu peux bien évidemment approfondir tes connaissances dans ce domaine mais sache qu’en appliquant ces quelques règles, tu auras déjà fait une bonne partie du chemin. Surtout, garde bien en tête que le référencement d’un site est un travail de longue haleine. Tu ne pourras pas atteindre les sommets de Google en un mois. Il faudra du temps. Et une fois tout en haut, tu devras continuer à travailler pour ne pas dégringoler.

Maman et freelance : s’organiser pour réussir

Organisation maman freelance

Ça y est, tu t’es enfin décidé à te lancer ! Mais après l’euphorie des débuts, ton enthousiasme a disparu. C’est simple, tu es débordée. Entre les clients à chercher, le travail à effectuer, la maison, les enfants, tu ne sais plus où donner de la tête. Pourtant, on t’avait vendu du rêve avec la semaine de 4 heures. Pas de panique, il existe une solution simple à ton problème : l’organisation ! En tant que maman et freelance tu dois à tout prix t’organiser. C’est la clé de la réussite. Laisse-moi tout t’expliquer.

Le temps, ton meilleur ennemi

Lorsque l’on travaille à la maison, la bonne gestion de son temps est primordiale. En effet, même si tu as choisi d’être freelance pour avoir du temps pour tes enfants, tu dois aussi trouver du temps pour travailler. C’est simple, pas de travail = pas de chiffre d’affaires.

À mon sens, la meilleure solution reste de définir des horaires de travail. Dans mon cas, je commence à travailler après avoir emmené les enfants à l’école, c’est-à-dire 9 h. Ensuite, je fais une pause déjeuner de 12 h à 13 h. Durant cette pause, j’en profite pour faire des choses que je n’ai pas le temps de faire habituellement comme regarder une série ou flâner sur Instagram. Puis, je reprends le travail jusqu’à 16 h. Parfois, ces horaires suffisent pour effectuer ma tâche. D’autres fois (souvent), je dois terminer mon travail après le coucher des enfants, c’est-à-dire de 21 h jusqu’à épuisement.

Bien entendu, quand ton business sera bien lancé, tu pourras automatiser voire sous-traiter certaines tâches et donc gagner du temps.

Fais des to-do list et ne procrastine pas

Si ce n’est pas déjà fait, achète-toi un agenda. Notes-y scrupuleusement ton planning et le moindre de tes rendez-vous. Ensuite, garde toujours sur toi un petit carnet. Ainsi, tu pourras y écrire tout ce qui te passe par la tête et ainsi alléger ta charge mentale.

Tous les soirs, une fois ton travail terminé, liste toutes les actions à accomplir la journée suivante. Rendez-vous, travail à rendre, courses…, note tout, sans exception. Le lendemain, la première chose à faire est bien entendu de regarder ta to-do list de la journée et de commencer si possible par la tâche la plus contraignante. Au fur est à mesure que tes différentes tâches sont effectuées, raye-les. Tu verras cela te paraîtra beaucoup plus facile.

Parfois, tu pourras être tentée de reporter une tâche à plus tard. Grosse erreur ! Sauf imprévus, réalise toutes les actions prévues pour la journée. Reporter sans cesse des tâches c’est prendre le risque de te retrouver débordée à un moment donné. Et ça, tu n’en as pas envie.

Délègue au maximum

Travailler à la maison ne signifie pas devoir tout faire. Si tu vis en couple, n’hésite pas à faire comprendre à ton compagnon qu’il doit mettre la main à la pâte car toi aussi tu travailles. Pareil pour les ados, ils ne sont pas à l’hôtel est doivent aussi prendre leur part.

Si tes revenus le permettent, n’hésite pas à engager quelqu’un pour faire le ménage. Et il est important de bien faire ses calculs. Parfois, tu peux avoir l’impression de ne pas en avoir les moyens. Mais en y regardant de plus près, sans ménage à faire, tu es beaucoup plus productive et donc tu gagnes plus d’argent !

Et puis, n’oublie pas que quand ton business sera installé, tu pourras déléguer quelques tâches à des sous-traitants et ainsi gagner un temps fou. Tu pourras même automatiser ton travail si tu te débrouilles bien.

Ne culpabilise pas

Si tu as choisi de travailler en freelance, c’est pour avoir du temps pour tes enfants. Malheureusement, comme tu as pu le constater, il est très difficile de rester concentré avec des enfants dans les jambes. Parfois, il peut être nécessaire de laisser ses enfants à la garderie ou de les laisser dormir une nuit chez mamie pour pouvoir avancer.

Ne culpabilise pas. Travailler à la maison te permet d’être présente pour tes enfants presque tous les soirs, de les accompagner souvent en sorties scolaires ou bien de pouvoir les emmener régulièrement au parc après l’école. C’est de ces moments là dont ils se souviendront et pas de la fois où tu les as laissés au centre aéré parce que tu avais un dossier à boucler. Être maman freelance c’est être beaucoup plus disponible pour ses enfants mais ce n’est pas être présente à chaque instant.

N’oublie pas, ton travaille doit être au service de ta vie et non l’inverse.

Devenir rédacteur web freelance

La vie de rédacteur web freelance

Tu en as marre de ton travail et tu as envie de travailler depuis chez toi. Après avoir fait quelques recherches sur le web, tu as découvert le métier de rédacteur web. Et là tu te dis que savoir écrire et avoir une connexion internet c’est largement suffisant. Stop ! Je t’arrête immédiatement ! Devenir rédacteur web nécessite de maîtriser certaines compétences propres à ce métier. SEO, copywriting, storytelling, ça te dit quelque chose ? Pas de panique. Je vais tout t’expliquer.

Les qualités du rédacteur web

Avoir envie de travailler comme rédacteur web c’est bien. En avoir les capacités c’est mieux. Inutile d’espérer vivre de tes écrits si tu ne possèdes pas les qualités nécessaires.

Avoir une belle plume

Ça coule de source mais savoir écrire est primordial pour devenir rédacteur web. Alors si tu as toujours été nul en rédaction et que tu es incapable de rédiger un simple courrier, passes ton chemin. La rédaction web n’est pas faite pour toi.

L’orthographe et la syntaxe sont tes amies

Un rédacteur web se doit de rendre des textes sans fautes d’orthographe ou de syntaxe. Il faut donc être rigoureux afin de produire des textes irréprochables. Tu n’es pas bon en orthographe ? Je vais te dire un secret. Il existe aujourd’hui des correcteurs d’orthographe. Mais chut, ne le dis à personne !

Être polyvalent

En tant que rédacteur web, tu peux être amené à écrire sur tout et n’importe quoi. De la description produit d’un déambulateur à la newsletter d’un blog sur le maquillage en passant par un article de coaching sentimental, tout est possible ! Il est donc indispensable de savoir s’adapter au ton du site et au sujet demandé. Mais ne t’inquiètes pas. Il n’est pas nécessaire d’avoir une culture générale en béton armé. Une simple recherche sur le web suffit la plupart du temps.

Les savoirs d’un rédacteur web

Quand je me suis intéressée à la rédaction web, je n’avais jamais entendu parler de SEO ou de copywriting. Pourtant, ce sont des notions qu’il est indispensable de maîtriser pour être un bon rédacteur. Je n’ai pas eu d’autres choix que de me former. Tu trouveras des formations sur le web ainsi que de nombreux livres traitant du sujet.

Le SEO ou référencement naturel

Le SEO (Search Engine Optimization) désigne les techniques à mettre en place pour améliorer la visibilité d’un site web. On parle aussi de référencement naturel.

Qu’il s’agisse du site d’une grande entreprise ou du blog de cuisine de votre voisine, une seule chose compte : arriver dans les premiers résultats des moteurs de recherche. Comme votre voisine cordon-bleu l’a compris depuis longtemps, ne pas être bien référencé signifie ne pas avoir de trafic sur son site. Pas très grave pour votre voisine, elle s’en remettra. En revanche, pour un e-shop ou pour le site d’une entreprise, c’est beaucoup plus problématique.

Un rédacteur web doit donc tout mettre en œuvre pour optimiser ses textes pour les moteurs de recherche.

Copywriting et storytelling

Grâce à des mots puissants et des textes percutants, un rédacteur web doit être capable de convaincre et d’influencer. Il s’agit du copywriting. Dans une logique de content marketing (marketing de contenu), de nombreuses entreprises font appel à des rédacteurs afin qu’ils écrivent des textes impactant. Le but : vendre bien évidemment !

Le storytelling ou l’art de raconter des histoires est une autre technique marketing permettant de vendre. Dans ce cas, le rédacteur web doit être en capacité de susciter l’émotion à travers une histoire. Celle-ci devra être adaptée aux clients potentiels afin qu’ils se sentent concernés et passent à l’action.

Alors, toujours envie de devenir rédacteur web ?

8 bonnes raisons de travailler sur internet

Travailler sur internet présente de nombreux avantages !

Tu aimerais quitter ton job et travailler sur internet ? Tu as toujours rêvé de bosser à ton compte mais tu te demandes si c’est la bonne décision ? Tu as peur de ne pas y arriver. Peur de ne pas gagner d’argent. Peur de regretter ton choix. Pas de panique, je suis moi aussi passée par là. Mais finalement, j’ai trouvé le courage de me lancer. Et tu sais quoi ? Je ne regrette absolument pas mon choix ! Alors si tu hésites à sauter le pas, laisse-moi te donner 8 bonnes raisons de travailler sur le web.

Bye bye patron !

Tu te souviens de cette publicité où un gagnant du loto chantait « Au revoir, au revoir président ! » ? Allez, dis-le. Toi aussi tu as rêvé de faire ça un jour. Travailler à son compte sur le web, c’est dire adieu à la hiérarchie. Tu travailles en autonomie. C’est toi qui prends les décisions. Alors, c’est qui le patron ?

Profiter de ses enfants

La principale raison qui m’a poussé à travailler à la maison, c’est bien évident les enfants. Plus besoin de les laisser à la garderie jusque très tard. Plus besoin de les inscrire au centre aéré pour les vacances. Plus besoin de les laisser à la cantine. Et surtout, je peux les accompagner lors des sorties scolaires. Bref, j’ai énormément de temps pour eux. Ils grandissent tellement vite, ne laisse pas passer ces moments qui ne reviendront pas.

Gagner beaucoup plus d’argent

En travaillant en freelance, tu peux gagner beaucoup plus d’argent qu’en étant salariée. Bien évidemment, Rome ne s’est pas faite en 1 jour. Il te faudra être patiente et persévérer. Mais le travail paie toujours. Si tu donnes tout pour être la meilleure dans ton domaine, il n’y a aucune raison pour ne pas y arriver. Crois en toi et le reste suivra !

Un gain de temps considérable

S’il y a bien une chose qui ne me manque absolument pas dans ma vie d’aujourd’hui, c’est le temps passé dans les bouchons ou les transports. Dorénavant, le trajet vers mon lieu de travail se limite au 500 m qui me sépare de l’école des enfants. Juste le temps d’enfiler une paire de chaussons, de me préparer une tasse de thé et je peux me mettre à travailler. Tu l’as compris, travailler sur internet c’est ne plus perdre de temps pour des choses inutiles. Tu conserves celui-ci pour consolider ton business.

S’organiser comme on veut

Travailler à la maison c’est être maître de son temps. Tu préfères faire la grasse matinée et travailler tard le soir ? Pas de problème. Tu as un rendez-vous ? Tu finiras ton travail plus tard. Pouvoir t’organiser comme tu le souhaites est à mon sens l’un des plus grands avantages du statut de freelance. Tu connais le stress quand le numéro de l’école s’affiche sur ton portable : « Madame, il faut venir chercher votre enfant, il a de la fièvre ». Plus de soucis pour moi. Je vais chercher mon enfant et je termine mon travail plus tard. Pas besoin de s’excuser auprès du patron et d’essuyer des regards de reproche. Attention, il faut tout de même prendre garde à terminer son travail dans les temps au risque de voir ses clients partir ailleurs.

Travailler d’où l’on veut

Travailler en ligne c’est bien évidemment pouvoir travailler d’où l’on veut. La seule chose dont tu as besoin : une connexion internet. Alors si l’envie te prend de bosser depuis ton lit, pas de problème, personne ne le saura. De même, tu peux tout à fait travailler dans ton jardin, au bord de la mer ou à l’autre bout du monde si ça te chante. Qui sait, peut-être qu’un jour tu pourrais devenir un digital nomad et travailler sous les cocotiers. Elle est pas belle la vie !

Faire des économies

En travaillant à la maison, tu peux faire de grosses économies :

  • Plus d’essence pour les trajets ou d’abonnement aux transports en commun
  • Plus de restos d’entreprise ou de sandwichs à acheter pour le repas du midi
  • Plus de garde-robe coûteuse pour être classe au travail
  • Plus de frais de cantine et de garderie pour les enfants

Et la liste n’est pas exhaustive ! Je suis sûre qu’en réfléchissant tu trouveras d’autres points sur lesquels tu pourrais économiser en travaillant de chez toi.

Être fière de soi !

Le dernier avantage, et non des moindres, à travailler sur internet, c’est bien évidemment la fierté. Fierté d’être son propre patron. Fierté de réussir seule. Fierté de gagner de l’argent. Fierté de pouvoir concilier vie de famille et vie professionnelle. Fierté dans les yeux de ses enfants. Fierté de réussir par soi-même. La réussite te rendra fière de toi. Plus rien ne pourra t’arrêter.

Travailler sur internet présente donc de nombreux avantages. Cependant, prends garde à ne pas te bercer d’illusions. Pour y arriver, il faut travailler. Si aujourd’hui j’ai réussi à mettre en place un business qui tient la route, c’est parce que j’ai tout donné pour y arriver. Le travail paie. Je peux dorénavant récolter les fruits de mon travail et profiter de la vie. N’oublie pas, si tu souhaites obtenir la vie dont tu rêves, il faut t’en donner les moyens.

Quel métier exercer sur internet sans diplôme ?

Travailler sur internet sans diplôme c’est possible!

Qui n’a jamais rêvé de travailler dans son salon sans quitter ses chaussons ? Bien évidemment, à peu près tout le monde. Oui, même toi là-bas qui clames haut et fort que tu adores tes collègues de travail. Être ton propre patron et rester au chaud chez toi, tu en rêves. Aujourd’hui ce rêve peut devenir une réalité. Ces dernières années, l’essor du web a permis la création de nouveaux métiers dont une bonne partie peut se faire à domicile. Alors si toi aussi tu souhaites travailler sur le web, laisse-moi t’expliquer quel métier exercer sur internet sans diplôme.

Rédacteur web

Si tu manies le verbe avec aisance et que tu souhaites voir tes textes publiés sur le web, alors ce métier est fait pour toi. Un rédacteur web est chargé de créer du contenu rédactionnel pour le web (articles de blog, descriptions, newsletters…).  Ce métier peut se pratiquer sans diplôme. Attention, cela ne signifie pas pour autant que tout le monde peut l’exercer. Il te faudra absolument maîtriser les règles d’orthographe et de syntaxe. Mais ce n’est pas tout, en tant que rédacteur web, tu devra acquérir des connaissances spécifiques à ce métier. Le SEO, le copywriting et le storytelling ne te disent rien ? Ne t’inquiètes pas, il existe de nombreuses formations en ligne. Tu trouveras sûrement celle qui te conviendra le mieux.

Community manager

Le Community manager est chargé de créer du contenu et de gérer les réseaux sociaux d’une marque ou d’une entreprise. Même s’il existe des diplômes permettant d’exercer ce métier, il est tout à fait possible de devenir Community manager freelance sans diplôme. Tu devras développer l’image de marque d’une entreprise sur les réseaux sociaux. Il te faudra donc être à l’aise avec ceux-ci et savoir cerner les attentes de l’entreprise. Tu seras responsable de la communication et de la notoriété de l’entreprise. Tu devras donc être une personne fiable et compétente. Aujourd’hui de nombreuses formations de Community manager sont disponibles mais il est tout à fait possible de te former seul.

Ouvre un e-shop

Avez-tu déjà entendu parler du dropshipping ? Il s’agit de la méthode la plus simple pour ouvrir son e-shop avec peu de moyens. Il te suffit simplement de créer un compte sur une plateforme de dropshipping telle que Dropizi ou Shopify. Puis, tu choisis dans le catalogue d’un grossiste la marchandise que tu souhaites vendre dans ton e-shop. Lorsqu’un client achète l’un de ces articles, tu n’as rien à faire. C’est ton fournisseur qui se charge de l’envoi. Et toi, tu prends une commission au passage ! Facile, non ? Peu d’investissements. Pas de stock à gérer. Pas de colis à envoyer. Et de l’argent qui tombe presque sans rien faire ! Malheureusement, la concurrence est rude. De nombreuses personnes attirées par l’argent facile se sont lancées. Résultat : énormément de sites proposant les mêmes produits au même prix. Étudie donc toutes les opportunités qui s’offrent à toi avant de te lancer.

Concierge en ligne

Tu es sérieuse et organisée ? Alors le métier de concierge en ligne est fait pour toi. Pas besoin de diplômes ni d’argent. Il te faut simplement un téléphone et une connexion internet. De nombreuses personnes ont beaucoup de choses à faire mais peu de temps pour les faire. C’est là que le concierge en ligne entre en jeu. Il peut prendre des rendez-vous, amener des vêtements au pressing, organiser un voyage ou envoyer un colis. Bref, un véritable assistant personnel. Et nombreux sont ceux prêts à payer beaucoup d’argent pour se délester de certaines tâches !

Vends tes talents

Tu sais tricoter ? Vends tes créations sur le web. Tu sais bricoler ? Propose des cours de bricolage en ligne ou fais des tutos sur YouTube. Tu parles une langue étrangère ? Propose tes services de traductrice ou donne des cours de langue en ligne. Tu l’as compris, il y a forcément un talent qui sommeille en toi. Réfléchis à ce que tu sais faire et aux services que tu peux vendre. Ensuite, lance-toi ! Bien entendu, il te faudra de la patience et du temps pour trouver des clients et te faire un nom dans ton domaine. Mais tout est possible avec la volonté.

Il existe de multiples façons de travailler sur internet sans diplôme. Tu pourrais même gagner beaucoup d’argent si tu te débrouilles bien.  Il suffit simplement de déterminer au mieux ton domaine de compétences et de te lancer. N’oublie pas que de nombreuses formations, dont certaines 100 % gratuites, sont proposées en ligne. Alors, à toi de jouer !